Catherine Gendron

Née en 1957, Catherine Gendron, auteur et plasticienne, vit à Saint Rémy Lés Chevreuse.

Membre du collectif des artistes de la Vallée de Chevreuse HÉLIUM.

Première collaboration à la revue Itinérêves dirigée par Pascal Semré en 1987 et première exposition photographique dans une librairie du Marais en 1985. Collaboration en tant que pigiste pour des mensuels de cinéma, et photographe dans le collectif DNDF pour Gay pied et Gay info, Actuel, Cinématographe, Libération, Le Nouvel  0bservateur, La vie du rail.

Catherine Gendron n’a pas cessé de poser son regard sur ce qui l’entoure avec le souci de le partager avec d’autres, que ce regard soit tourné vers l’intérieur  à travers l’écriture ou vers l’extérieur avec la photographie. Dans ses projets artistiques actuels elle s’essaye à croiser les deux au cours de performances collectives. Sa référence serait l’artiste Sophie Calle.

Elle est l’auteur de trois ouvrages de fiction Corps sensible, Sarabande des anges, Le rat dans la machine à laver et d’un quatrième à paraître en Mai 2017 aux Editions Paulemike.

Formée aux ateliers d’écriture par l’Institut National d’art et de thérapies, elle anime depuis 2004 divers ateliers en Institutions psychiatriques, maisons de retraites, écoles et auprès de différents publics, autant pour le loisir que pour l’épanouissement personnel.

Elle organise de nombreux événement associant l’installation, l’écriture la photographie en île de France. Son travail sur le temps a donné lieu a plusieurs performances visibles à la bibliothèque de Chevreuse.

Novembre 2009

A la recherche du gant perdu

Ce travail réunissait 15 écrivains et 15 photographes autour d’un gant trouvés dans la rue. Lors de la performance étaient réunis autour de leurs œuvres texte et images le photographe, l’écrivain, le gant prétexte à l’écriture, de manière à reconstituer la paire. Le deux n’existant qu’à travers le tiers.

Mai 2010

Créatures imaginaires

Création collective au 100 (Établissements solidaires de la Ville de Paris)  autour d’une fresque réalisées  20 écrivains et plasticiens. Les créations ont donné lieu à l’écriture, ce travail rassemblés dans un recueil , créatures imaginaires.

Juin 2011

3 jours de création libre à travers une fresque de 20 mètres de long avec une consigne de silence. Ont participé à cette fresque les artistes de la vallée de Chevreuse.  

Juin 2012

Autour de Maupassant

49 convives pour une lecture de texte écrits à partir les personnages  de Maupassant rassemblés dans un jeu de 7 familles (les illuminés, les misérables, les filles de joie, les bourgeois, les nobles, les artistes, les paysans)

La dimension du temps

Décembre 2011  

52

Un texte par semaine et une image

Janvier 2013          

49

(7 artistes auteurs et photographes pour 7 jours dans l’année)

Janvier 2014                         

365

Une image par jour de l’année accompagnée d’un texte de 24 mots

Janvier 2015           

Le temps qui reste

Une image et un texte par jour croisé avec d’autres regards sur des dates communes lors de la performance. (Les images projetées ont  choisies par les participants à la performance).

Janvier 2016            

ICI HAUT /ICI BAS.

Deux photographes durant une année, l’une regarde le haut et l’autre le bas. L’exposition est accompagnée d’un diaporama où  se croisent le haut et le bas sur la musique de Tchaïkovski (les saisons). Un livre d’artiste où sont déposés les textes est à la disposition des  visiteurs.

Mai 2017                                  

60 à l’heure.

60 écrivains ont écrit le 5 Juillet 2016 durant une minute les sensations, images, pensées qui les ont traversés.

Elle est l’auteur de plusieurs romans, corps sensibles, sarabande des anges, un rat dans la machine à laver et prochainement les restes du monde publiés chez PauletMike.

A Paris et en banlieue parisienne, elle anime des ateliers d’écriture où l’image conduit à explorer  l’imaginaire.

Il n’y a pas une réalité unique, mais des réalités propres à chacun de nous, qu’il est toujours possible d’enrichir ou de transformer à travers nos interactions, d’autant plus si la création artistique en est le point de départ. Toute démarche artistique est une rencontre avec un autre de nous et par là nous contraint à rechercher ce point d’équilibre à l’intérieur de nous d’où la rencontre sera source d’échange.

Hélium et Bloganozart

Les performances de Catherine Gendron ont lieu chaque année au sein du collectif d’artistes de la vallée de Chevreuse Hélium. Cette année elle a été accueillie par la sculptrice Marie Pierre Dunod au sein de son atelier.

Sa collaboration avec Bloganozart date de 2012, que ce soit à travers la revue ou les expositions. Cette collaboration renforce les projets de rencontre entre arts plastique et écriture.

 

Visiter le site de Catherine Gendron