Béatrix Malthys

beatrix malthys

Comédienne

Après un Master en sciences de l’éducation, elle suit les cours de Jack Garfein, puis Jack Waltzer en continu pendant 3 ans; et ceux d’Andréas Voutsinas ; puis continue ses trainings à Londres avec Jack Waltzer.

Au théâtre, elle aborde Tchekov, Shakespeare, Feydeau, Tennessee Williams dont elle traduit l’une de ses dernières pièces inconnue en France Un beau dimanche pour Crève Cœur (©2008). Elle écrit une petite pièce pour enfant Baty ©.

Sous le nom à…, fables, elle regroupe divers textes présentés en lectures au Sarrâba à Paris, et est assistante mise en scène sur le spectacle Bla, bla, bla et pour Famille(s) je vous aime…? de Sarah Eigerman au Guichet Montparnasse. Elle joue dans Les Troyennes d’Eschylle, Huis Clos de Sartre (rôle Ines Serrano) et Siegfried de J. Giraudoux (rôle Eva, aristocrate et femme politique), ainsi que le rôle de Manuella dans la comédie musicale Le paradis des étoiles de J. Champeyroux.

Au cinéma , elle joue au côté de Simon Abkarian dans Ni pour ni contre de C. Klapisch, dans Monsieur Max de G. Aghion auprès de Dominique Blanc entre autre.

Interprétant des femmes se confrontant au groupe, battante et aussi victime…. passant du drame à la comédie, elle est nominée pour le prix d’interprétation féminine au Disturb Awards pour « Madame Domenech »- femme en déni de deuil de son mari – dans Le Café court-métrage de Mile Stevic . Elle joue dans la série courte Dans la bouche de … Canal+, dans les épisodes : Les mamans des jeunes, Les gens le dimanche soir et Les gens qui font des gestes et dans Groland.

En 2016/17 un retour à la classe de Jack Waltzer. Et en nouvelle perspective la voix pour aborder le Rock et le Jazz.

Publications

Articles publiés dans la revue Bloganozart n°5 et n°6 :

Le film à suspense et en suspens : éléments

Le Salaire de la peur de George Clouzot : un film à suspense

Le Cinéma par lui-même, un sombre rêve

Publicités