Alissa Thor

16176717_10210318349947722_1217132663_n

 

Née à Paris en 1974. Autodidacte. Vit à Paris et travaille à Rouen.

Études de Lettres et de Philosophie.

Documentaliste à l’Éducation Nationale pendant 12 ans.

Depuis 2011, se consacre exclusivement à la peinture et à l’écriture (poésie).

Longtemps « intello » et prenant plaisir à manier les abstractions, j’ai eu le besoin radical de rompre et de me confronter directement à la matière : prendre la vie, par l’autre bout si l’on veut. Dès lors, la peinture, et plus particulièrement l’huile, a été le terrain d’expérimentation idéal : agir et agir instinctivement… trouver son souffle, son rythme, son corps. Là où en poésie il s’agit de peaufiner, ici il faut « s’arrêter » à temps : suppression ou ajout, rendre papable en rajoutant ou non… une couche.  L’expressionnisme est naturellement le mouvement qui me « parle » le plus…

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’appel et la réponse

             Je peins pour que vous vous arrêtiez, pour aller vers vous, pour que vous vous approchiez, pour vous faire face. Je peins pour preniez le temps de regarder, regarder voir. Que vos yeux s’accrochent, se heurtent, se détournent, mais reviennent aussi.

            Je peins pour que les mots viennent, et la douceur, et la violence, et les corps tout ensemble.

            Je peins pour que quelque chose se passe. Quelque chose entre nous. Quelque chose d’intime et de sauvage.

            Oui, je peins ni plus ni moins pour que vous et moi ayons le coup de foudre, ce truc fou qui secoue, mais qui enchante : c’est cela mes toiles – ne soyez pas surpris de leur dureté – le choc y est au premier chef, mais aussi, regardez, ce mouvement – comme dit si bien la langue – qui rend l’affection.

            « Il n’y a rien de plus violent que la douceur » (Nicolas de Staël).

Visiter le site d’Alissa Thor

Représentée par la Galerie Monteoliveto

 

Publications

  • Illustration couleur, page 47, Revue L’Ampoule n°21, Éditions de l’Abat-jour, septembre 2016.
  • Couverture et poésies, Rouges, une anthologie poétique, Éditions de l’Aigrette (Maison de la poésie de la Drôme), septembre 2016.
  •  L’expressionnisme, une technique sans technique, Ulisse Editions, 2016.
  •  Choix de poèmes dans des revues (Bloganozart, Jacques Flament Editions, Rrose Selavy, etc…)
  •  A paraître : Les heures de battements au éditions de l’Aigrette 

 

Publicités