Les aventures d’une Chatte-de-Van #geek et engagée / J-15 pour soutenir un projet original de lutte contre l’abandon d’animaux l’été

« #lanouvelleolympe est un concept global et original, engagé en faveur de causes sociétales, à travers l’œil #geek d’une Chatte-de-Van. Créé par Isabelle Kévorkian dès 2012, l’ambition majeure est la sensibilisation à la cause animale, de manière originale.

Ensembles, luttons contre l’abandon des animaux en période estivale grâce à un CD de chansons populaires, tubes de votre été ! »

J-15 pour soutenir le projet sur Ulule !

Soutenir lanouvelleolympe sur Ulule

Soutenir #lanouvelleolympe sur Ulule

Adoptez #lanouvelleolympe attitude !

Pardon ? Vous me trouvez extravagante ? Miahuuummm. Je dirais plutôt : singulière. Originale. L’originale animale, indocile et sensible. Loin d’être tempérée. Bretonne d’origine arménienne, mi-orientale, mi-occidentale, je suis blanche immaculée, comme une histoire à écrire ou la foi à retrouver, aux yeux bleus comme le lac de Van et la mer d’Iroise réunies, et sourde. Pour oublier le massacre qu’ont subi mes ancêtres au pied du mont Ararat, annexé par les Turcs ? Ne plus entendre leur silence, indûment identifiés comme des chats Turcs-de-Van au LOOF ?

J’ai été abandonnée en plein mois d’août caniculaire fin fond Finistère nord. Trouvée et adoptée par ELLE, qui passait ses vacances dans ce bourg balnéaire. Il est midi, ça cogne, je suis à bord de vie. Mes yeux en amande émergent de ma tête triangle en équerre, et accrochent ses prunelles. Miahop ! Miiiaaaammaaannn. Ce sera ELLE.

Sourde, mais pas muette : mon éloquence la convainc. Miaaahhhaaahhhaaa.

Me voilà à Paris, après cinq heures de train. Miahhhhhoufff : il est long ce voyage. L’air marin me manque, pourtant je m’adapte à l’urbanité frétillante. Et là : le drame. Mia – aaahhhhhaaaahhhh, comme le chante La Callas tenant la note qui résonne et s’amplifie. Après m’avoir soignée aimée élevée, au bout de quatre mois, ELLE décide de me donner, épuisée démunie, face mon hyperactivité et mon épanouissement de chaton en confiance. Miaoooooûûûûûû ! Je souffre. Ce jour-là, lorsque cet inconnu vient me récupérer, ELLE comprend son erreur. Il est trop tard, je suis partie. Miha… Sans force, je sombre.

ELLE va tout mettre en œuvre pour me récupérer, jusqu’à imaginer cette opération commando, un soir après le boulot. Miaouuuuu. Miaaamannnnn. De nouveau réunies. Je l’aime et réciproquement. J’ai prouvé de quelle sensibilité j’étais capable. MiaNa.

De telles aventures, ça lisse le poil. ELLE m’observe. Je la scrute. Je la suis. Partout. Sur le lavabo lorsqu’elle se brosse les dents, sur le rebord de la baignoire pendant ses ablutions, dans l’évier, petit nid douillet, sur le tabouret lorsqu’elle prend place au piano, derrière l’écran de son ordinateur lorsqu’elle travaille concentrée, ses doigts agiles sur les touches du clavier, jusque dans son lit, sur ses oreillers. Je deviens son ombre, petite tache blanche et lumineuse qui l’illumine. Miaou. Chaque jour ELLE me brosse : Miaaaaalicieux. Ma gamelle est remplie : Miaaammmm, et je préfère laper l’eau du robinet. Je veux jouer à cache-cache : Miachhhee-toi aussi ! ELLE comprend. Je propose des parties de foot : Miauutttt !!!! Je gagne. Je brise ses bibelots vanités, j’épure et aère son appart’. Miaaaa : ça me plaît davantage. Moins chez ELLE que chez moi.

Mon nouveau défi : devenir la première chatte #geek. Je fais mine de somnoler sur sa table de travail. J’intègre son expertise numérique. Dès qu’ELLE sort, je prends sa place et deviens vite #lanouvelleolympe. Mia-haaaa. Ma signature ? Porte-parole des Chattes-de-Van, sourdes, et abandonnées. Causes sociétales. En référence à Olympe de Gouges, la pré-BB. Ma présence en ligne s’impose. Je créée mon blog, romanesque, sur lequel je me confesse. Décline mon identité sur les réseaux sociaux. Très vite j’me fais remarquer.

Mia-héhé.

Deux, puis trois ans défilent. J’mue l’printemps, plein de poils de moi, tressés-mêlés.

Miahahaha. J’reluis l’été. Un matin je parviens à la convaincre de me faire baptiser : #JeSuisChrétienneDorientDoccident. ELLE me conduit à la chapelle Sainte-Rita, et le prêtre me bénit. Ne suis-je pas un chat légendaire, biblique ? Patte à patte, je me réapproprie mes origines spoliées. Mia. Déterminée. Miaé.

Une fois seule, dans ce lieu où j’ai défini mes repères, je me précipite sur le PC. Miahop-clap. Je surfe : Facebook, Twitter, Instagram, Pinterest, Foursquare-Swarm. Je suis partout : @new_olympe triomphe en ligne. Miaslahcode. C’est ainsi que je rencontre ce réalisateur de long-métrage qui cherche un chat blanc pour interpréter #Robocat. Je passe le casting : banco. A moi Sundance, Locarno, Venise, Cannes ! Mihâââ ! Bientôt, mes luttes s’affirment. Je revendique le César de la meilleure prestation féline au cinéma, engagée en faveur de la Chatte au travail, pousse jusqu’à me rendre dans ces bars-à-chats, et milite pour rétablir la race du Chat-de-Van, arménien. J’écris des poésies et, sur son piano, compose les mélodies. Pas besoin d’entendre : les vibrations des cordes et des feutres me suffisent. Miadolasi ! Miaallltoooo !

L’été approche. J’appelle ma copine la Chouette @ulule et propose un projet de

#crowdfunding, visant à lutter contre l’abandon des animaux en période estivale. Pour me soutenir, il suffit de cliquer sur le lien et relayer l’intention.

Devenez coproducteurs d’un CD populaire, mobilisez-vous pour que je puisse produire les tubes de votre été, sur lesquels vous chanterez et danserez avec votre meilleur animal, petit être sensible. Humanimalisez-vous sur Ulule

Isabelle Kévorkian

Publicités