Anne-Sophie Maurel, une plasticienne à découvrir

Anne-Sophie est une plasticienne née à Arras en 1984 diplômée de l’ESAAT Roubaix, Lille3 Histoire de l’Art et l’ERSEP/Beaux-Arts Tourcoing.
« A l’image de mes influences, mon travail est éclectique, tant par les médiums que par les thèmes, en tout cas en apparence car il y a toujours un fil conducteur entre mes divers projets.  Ils sont en effet toujours marqués par un certain humour noir, une ironie, une ambiguïté, et surtout différents niveaux de lecture. J’aime jouer sur les apparences, que la première impression ne soit pas la bonne, que le spectateur soit surpris et que l’envie lui prenne de pousser son observation et son questionnement. »
Parmi ses différentes créations, on trouve « les dessimots » qui consistent à emplyer l’écriture comme une technique de dessin à part entière pour que les mots deviennent matière et que l’image revête un double sens.
Anne-Sophie Maurel avait déjà utilisé ce médium dans l’installation « Lettres mortes« .
 dessi_mar.. (2)
Dans la série « Glamour », le texte utilisé par l’artiste se compose d’un rapport d’autopsie, d’un certificat de décès et d’un rapport de police, qui créent une opposition avec l’image superficielle de la star bientôt rattrapée par les idées de mort et violence. Anne – Sophie Maurel y voit une variante de la vanité. Dans l’image dessinée comme dans l’icône qu’ils sont devenus, c’est la mort qui fixe ce qu’ils sont.
dessi_marilyn02 (2)
« Marilyn’s inner beauty »,  24x32cm, encre de Chine sur papier, 2011.
jamesdean01 (2)
« James lived fast, died young and left a good looking corpse », 24x32cm, encre de Chine sur papier, 2011.
L’installation « Who’s who ? », encre de chine sur papier est un ensemble de cent portraits 24X16 cm. Il s’agit de la suite de la série « Destiny’s child ».
Face à ces simples portraits d’enfants, le spectateur ne peut que se demander qui ils sont.
« Tel un mémorial, le mur se dresse. En réalité les uns deviendront bourreaux, les autres victimes. Le spectateur, en regardant ces enfants, pourrait-il les distinguer les uns des autres? Sans la présence des cartels qui eux seuls peuvent lui fournir la réponse, le malaise s’installe. Devant l’impossibilité de lire sur le faciès des êtres, aurait-on pu prévoir leur destin? Qu’aurait-il fallu changer pour qu’il soit différent ? La question des préjugés se pose également, peut-on réellement lire la personnalité de quelqu’un sur son visage? »
aileen001 (2)Aileen Wuornos, tueuse en série
Dahmer dessimot (2)
Jeffrey Dahmer, tueur en série
john001 (2)
John Lennon, assassiné par Mark David Chapman

Expositions :

– 24 mai-2 juin 2013 : Exposition « Coup de Pouce 2013 » à l’hôtel de Guînes, Arras par le biais du Quai de la Batterie.

– 24 janvier au 16 février 2013 :  Exposition collective « L’effet contes de fées » au Centre culturel de Comines-Warneton, Belgique. Présentation des photos de la série « contes » ainsi que de la sculpture « Pinocchio post mortem ».

– 13 Décembre 2012-13 Janvier 2013 : Exposition collective « The end… Of the world » au Centre culturel de Comines-Warneton (Belgique) , label LILLE FANTASTIC sur le thème vanité et fin du monde.

– 7-8 juillet 2012 : Participation au Festival du Touquet, trophée Alain Godon.

mai-juin 2012 :   Exposition « Sans Mot Dire » présentant les tous premiers Dessimots (à voir ici) exposés dans la galerie-atelier d’AUSRA.

juin 2011 : Participation au projet « une nuit/ eine Nacht » à Forbach organisé par l’asso Castelcoucou    avec l’installation « Courts de contes, (on dit aussi contes de petite taille) ». Le principe de l’exposition était de permettre à des artistes d’investir les chambres d’un hôtel de Forbach avec des installations, performances, photos etc… le temps d’une nuit.

– 2009 : Exposition au Gîte Bleu à Arras autour du livre de Patrice Soulier : « Le secret des mille et une portes » publié aux éditions Aléas. Etaient exposées les illustrations que j’avais réalisées pour le livre ainsi que des travaux personnels sur le thème des contes dont les Vanités pour    lesquelles Patrice Soulier avait écrit des textes.

– Mai 2008 :  Exposition à la Halle aux Draps sous le beffroi de Douai avec Solène Vercruysse, par le biais de l’association APAJAE: présentation de nos travaux respectifs réalisés dans le cadre de notre 2e année aux Beaux-Arts (peintures, installations, livre-objets etc…)

– Décembre 2006 : Exposition de peinture au Gîte Bleu à Arras sur le thème du nu.

– Avril 2006 : Exposition « Autour du portrait » avec le peintre Arnaud Bettiol à la Halle aux Draps de Douai par le biais de l’APAJAE : exposition de peinture sur le thème du portrait avec performance de Maybeline Quennesson.

Toutes les infos et l’actualité d’Anne-Sophie Maurel sur :

http://asmaurel.jimdo.com/

Publicités