Pigalle…

Une histoire, un quartier.

Une histoire de quartier, chaud et vivant.

Les truands, la prostitution,

La Porte Saint Martin et la Porte Saint Denis,

Le Petit Jardin du 26 boulevard de Clichy,

Quartier sexo-artistico.

La Bohême, les artistes et les cabarets,

Aristide Bruand, Le Chat noir,

Joséphine Baker, Duke Ellington, Ernest Hemingway, Pablo Picasso et John Steinbeck,

Le Bricktop’s du 66 rue de Pigalle, l’un des cabarets de jazz parmi les plus célèbres des années 1930,

Dancings, Bordels, Strip-Tease…

Un quartier qui au fil du temps a connu quelques changements et qui est aujourd’hui un lieu très touristique (le Moulin Rouge, La Cigale, L’Elysée Montmartre, Les Trois Baudets…)

Filmographie :

Maigret à Pigalle 56 rue Pigalle, réalisé en 1949 par Willy Rozier

Pigalle Saint-Germain des Prés, réalisé par André Berthomieu

Le Désert de Pigalle, réalisé en 1958 par Léo Joannon

Les Ripoux, réalisé en 1984 par Claude Zidi Ripoux contre ripoux, réalisé en 1990 par Claude Zidi

Pigalle, réalisé en 1995 par Karim Dridi

Les Mille et un soleils de Pigalle, réalisé en 2006 par Marcel Mazé

Pigalle, documentaire de 109min réalisé en 2006 par Pascal Vasselin

Pigalle, la nuit, série dramatique française, realisé en 2009

 

Pigalle, c’est tout ça mais aussi et surtout un sculpteur !

Jean-Baptiste Pigalle (sculpteur français du 18ième siècle/ né en 1714 et mort en 1785 à Paris).

Son nom est donné en 1803 à la rue où il eut son atelier.

Il évolue dans une famille d’ébénistes et apprend la sculpture auprès de Robert Le Lorrain et Jean-Baptiste Lemoyne ; Bouchardon l’influencera beaucoup.

Jean-Baptiste Pigalle est considéré comme un grand sculpteur et laisse des œuvres magnifiques.

Citons ces quatre :

La Fillette à l’oiseau et à la pomme (1784)

Voltaire nu (1776)

Diderot (1713-1784)-(1777)

Mercure attachant ses talonnières(1753)

Publicités