La Halle aux poissons, le matin de Victor Gabriel Gilbert

« Artiste injustement méconnu, Gilbert s’est illustré en particulier comme le peintre des Halles et autres marchés parisiens. Le réalisme de la nature morte est hérité des maîtres flamands du XIXe siècle, le rapprochement s’impose par ailleurs entre Gilbert et le naturalisme de Zola dans son roman le ventre de Paris »

Peinture au Palais des Beaux-Arts de Lille, 1880

Salon de 1880

Huile sur toile

Envoi de l’Etat en 1881.

Déborah Vincent

Publicités